Au poète Franz Ansel chez qui l'aisance du vers et la perfection du style ne nuisent jamais à l'expression délicate du sentiment, j'offre ce livre sur la Chine, où j'ai essayé d'éviter que l'érudition nuise aux élans du cœur

DSpace/Manakin Repository

español português english

Au poète Franz Ansel chez qui l'aisance du vers et la perfection du style ne nuisent jamais à l'expression délicate du sentiment, j'offre ce livre sur la Chine, où j'ai essayé d'éviter que l'érudition nuise aux élans du cœur

Show full item record

Title: Au poète Franz Ansel chez qui l'aisance du vers et la perfection du style ne nuisent jamais à l'expression délicate du sentiment, j'offre ce livre sur la Chine, où j'ai essayé d'éviter que l'érudition nuise aux élans du cœur
Author: Poupeye, Camille, 1874-1963
Abstract: Dédicace à Franz Ansel, dans l'œuvre de Camille Poupeye “Le théatre chinois” (Paris; Bruxelles: Labor, 1933). Essai. Étude de Poupeye du théâtre chinois entre la fin de l’Empire et l’ère communiste.Dedicatoria a Franz Ansel, en la obra de Camille Poupeye “Le théatre chinois” (Paris; Bruxelles: Labor, 1933). Ensayo. Estudio de Poupeye sobre teatro chino entre el fin del Imperio y la era comunista.
Description: Camille Poupeye (1874-1963), passeur et miroir de la modernité théâtrale, a été un critique dramatique et essayiste belge d'expression française très actif et renommé dans l’entre-deux-guerres. Poupeye fut d’abord un bourlingueur, mais, six ans après, il va revenir en Belgique, chargé d’une expérience humaine et aussi d’une connaissance de nombreux théâtres du monde et d’un matériau considérable. Il s’est intéressé aussi bien au renouveau théâtral européen qu’au théâtre des cultures non européennes.Franz Ansel (1874-1937), de son vrai nom Franz Folie, est un poète et un dramaturge belge d’expression française. Il a été directeur du Service des Lettres au Ministère des Sciences et des Arts et il a collaboré à plusieurs quotidiens ; en plus, il a obtenu le Prix Triennal pour son deuxième recueil de poésie et le Prix Beernaert pour Les Muses latines. Il était membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique depuis 1934.
URI: http://hdl.handle.net/10662/11052
Date: 1933-05-27


Files in this item

Files Size Format View
BELGA247.jpg 1.030Mb JPEG image Thumbnail

The following license files are associated with this item:

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record

Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 Internacional Except where otherwise noted, this item's license is described as Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 Internacional

Search DSpace


Browse

My Account

Statistics

Help

Redes sociales